Atelier 3 - Vie et performance des entreprises

Atelier présidé par M. Thierry GRANIER, membre du Conseil Economique et Social.

Depuis plus de 10 ans, la Nouvelle-Calédonie connaît une croissance soutenue avec une augmentation annuelle moyenne du PIB de +3,5 % mais qui pourrait fléchir un peu avec la crise économique mondiale. Le marché intérieur est dynamique et les grands projets privés et publics viennent le renforcer. Cette croissance se traduit par un nombre de création d’entreprises et d’emplois conséquent. Un véritable tissu d’entreprises s’est ainsi constitué, ce qui fait de la Nouvelle-Calédonie, une puissance économique régionale.

Cependant, des disparités sont constatées. L’économie est concentrée dans l’agglomération nouméenne. Le secteur tertiaire, porté par le secteur non marchand, domine comme dans les pays développés. Le tissu d’entreprises est partagé entre quelques très grandes « multinationales » et une multitude de petites entreprises sans qu’il n’existe de véritable palier intermédiaire.

  1. Introduction ;
  2. Une économie dynamique mais contrastée ;
  3. Le poids important du nickel et du secteur public ;
  4. Un manque de stratégie économique ;
  5. Une production locale existante et favorisée ;
  6. Un système concurrentiel à faire évoluer ;
  7. Des entreprises face à des problématiques diverses : des freins à la performance ;
  8. Un accompagnement par les établissements financiers un peu plus cher que la métropole, mais qui s’adapte aux besoins du marché.