L’essor du photovoltaïque sur terres coutumières

La ferme solaire Kota Boré a une puissance actuelle de 3,2 MWc qui sera bientôt augmentée avec l’installation de 5 000 nouveaux panneaux (© engie).
0

Cette nouvelle installation photovoltaïque d’ampleur est issue du partenariat entre la société Alizés Énergie, producteur d’énergie électrique renouvelable, et le GDPL Kamboa Ouetcho. Ses membres ont vu dans ce projet, initié il y a trois ans, la possibilité de valoriser le foncier coutumier tout en s’inscrivant dans une démarche de développement durable. Le site s’étend sur près de 4 hectares, le long de la route de Karikaté, et intègre près de 10 000 panneaux photovoltaïques. Une seconde phase va être lancée afin de porter la puissance totale de la centrale à 5,3 Mégawatts-crête (MWc) d’ici à la fin de l’année, ce qui permettra d’alimenter environ 3 200 foyers sur la zone.

Aménagement du territoire

Le grand chef Clément Païta et Christopher Gygès ont eu le privilège d’appuyer sur la tablette pour mettre en service l’installation qui s’inscrit pleinement dans les objectifs du Schéma pour la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie. Pour le membre du gouvernement chargé notamment de l’énergie, ce projet est le signe que le photovoltaïque est aussi « un outil pour l’aménagement du territoire ». Il a annoncé à cette occasion que l’exécutif examinera dans les prochaines semaines un arrêté ouvrant droit à 30 MWc d’énergie solaire en terre coutumière, contre 10 MWc actuellement, afin « d’accélérer encore la transition énergétique ».

Christopher Gygès a participé à la mise en service de la centrale.
Christopher Gygès a participé à la mise en service de la centrale.